Rechercher
  • Nicolas

Droits de l'Homme : de la nourriture pour tous

Dernière mise à jour : 28 sept. 2020

Cette année, nous célébrons la toute première Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillage de nourriture.


Notre planète compte actuellement près de 8 milliards d’habitants et ce chiffre augmente chaque jour. Les sujets de l'alimentation et de la croissance démographique ont toujours été inquiétants et ce depuis des milliers d’années car, malheureusement, tout le monde ne peut manger à sa faim. Nous serons certainement tous d'accord qu'il est nécessaire d'agir et de faire quelque chose à ce propos.

Famine dans le monde et en suisse

Image par Sille23 de Pixabay


Eh bien, si le sujet du manque de nourriture est alarmant, il en est un tout aussi préoccupant, voire plus important : celui du gaspillage et de la perte de nourriture.


1,3 milliards de tonnes


C'est la quantité d'aliments qui sont perdus ou gaspillés chaque année dans le monde, soit environ un tiers de la production alimentaire totale qui ne finit pas dans nos assiettes !


Il y aurait donc, potentiellement, suffisamment de nourriture pour tous. Pourtant près de 815 millions de personnes sont aujourd'hui sous-alimentées dans le monde, c'est-à-dire une personne sur neuf. Comment cela est-il possible alors qu'on sait pertinemment que ces 1,3 milliards de tonnes de nourriture ne sont jamais consommées ?


Notons tout d'abord qu'il y a une grande différence entre la perte et le gaspillage.


La perte se produit entre le moment de la production (récolte, pêche, abattage...) et l'arrivée au magasin, le distributeur. Il peut y avoir dégradation de la nourriture dûe à un mauvais stockage, des agents pathogènes ou parce que les aliments ne répondent pas aux "critères de vente", etc.


On parle de gaspillage lorsque le distributeur ou le consommateur final jettent un aliment qui pourrait encore être mangé ou dont la date de consommation est dépassée.

Gaspillage de nourriture dans le monde et en Suisse

Image par Anita Jankovic de Unsplash


En Suisse, selon les chiffres de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), 1,7 million de tonnes d'aliments sont jetés à la poubelle alors qu'ils pourraient encore être consommés. Cela représente environ 190 kg par individu par an.


Nos enseignes alimentaires jettent près de 100'000 tonnes d'aliments chaque année sous l'étiquette "invendu", ce qui pourrait être dans 95% des cas. Les ménages privés ont également leur responsabilité dans ce gaspillage : 480'000 tonnes d'aliments consommables jetés tous les ans.


Pire encore, ce gaspillage diminue d'autres ressources précieuses comme l'eau, contribue à réchauffer la planète et accentue l'effet de serre. Le saviez-vous que pour produire une tomate il faut 13 litres d'eau et 50 litres pour une orange ? Ces ressources sont perdues quand l'aliment n'est pas consommé. Sans oublier la terre, les engrais, le travail des agriculteurs et le carburant utilisé en vain...

Gaspillage des ressources en Suisse et à travers le monde

Image par charlesricardo de Pixabay


Produire de la nourriture génère également des émissions de CO2 ! La production alimentaire mondiale représente environ 30% de la consommation d'énergie sur la planète et 22% des gaz à effet de serre.

Que pouvons-nous faire ?


L'Assemblée générale des Nations Unies travaille sur différents projets. Elle a par exemple proclamé le 29 septembre comme "Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture". La journée a comme objectif d’encourager et de pousser à une « consommation et production responsables », un des objectifs du développement durable (objectif 12) devant contribuer à atteindre une « Faim Zéro » et à lutter contre les changements climatiques.


D'un point de vue du consommateur final, cela passe tout d'abord par une prise de conscience et un changement de ses habitudes de consommation. Voici quelques exemples que tout un chacun peut appliquer et qui nous sont proposés par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) :

  • Ne rien laisser – gardez les restes pour un autre repas ou recyclez-les dans une autre recette. 

  • Acheter uniquement ce qu’il faut – Soyez rationnel quand vous faites les courses. Faites une liste de ce qu’il vous faut et respectez-la. N’achetez que ce que vous pouvez utiliser.

  • Éviter les préjugés - achetez des fruits et des légumes vilains ou de forme irrégulière car, malgré leur apparence, ils sont aussi bons que les autres.

  • Inspecter le frigo– entreposez les denrées à une température comprise entre 1°C et 5 °C pour les garder fraîches et les conserver plus longtemps 

  • Premier entré, premier sorti – Utilisez d’abord les produits que vous aviez achetés avant ; quand vous remplissez votre frigo et vos placards, mettez les nouveaux produits au fond et les plus anciens devant.

  • Comprendre les dates- La mention « À consommer avant » ou « Exp » indique la date limite  de consommation sans danger d’un aliment, alors que « À consommer de préférence avant » indique jusqu’à quelle date la qualité nutritionnelle du produit est optimale ; toutefois il peut être consommé sans danger après cette date.  Une « date limite de vente » est parfois aussi indiquée sur les emballages alimentaires, pour aider les fabricants et les détaillants à gérer leurs stocks.    

  • Compost – Et pour les gaspillages alimentaires inévitables, pensez à créer un bac de compostage !

  • Donner le surplus – Partager, c’est s’entraider. 


Pour conclure, voici l’article no 25 de la déclaration universelle des droits de l’Homme et deux questions brûlantes : avant d'avoir lu cet article aviez-vous conscience de ce gaspillage ? Pensez-vous changer vos habitudes de consommation ?


Vous pouvez nous laisser votre commentaire directement sous l'article.


Sources :

http://www.fao.org/state-of-food-agriculture/fr/

https://www.un.org/fr/observances/end-food-waste-day

https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/sustainable-consumption-production/

https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/objectifs-de-developpement-durable/

https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/hunger/

http://www.fao.org/zhc/detail-events/fr/c/889180/

https://www.bafu.admin.ch/bafu/fr/home/themes/dechets/guide-des-dechets-a-z/biodechets/types-de-dechets/dechets-alimentaires.html

https://www.wwf.ch/fr/nos-objectifs/gaspillage-alimentaire

https://www.letemps.ch/suisse/suisse-on-gaspille-190-kilos-daliments-personne-annee

https://www.worldometers.info/

58 vues0 commentaire